LE TOILETTAGE DU CHAT

FAUT-IL TOILETTER SON CHAT ?

 

Votre chat passe des heures à se lécher et se nettoyer de partout. Vous pensez peut-être que cet «auto-toilettage» est suffisant.
Pourtant, certains soins ne peuvent être effectués seul par votre chat et il aura besoin de l’aide d’un professionnel qui connait sa fourrure et ce dont elle a besoin pour éviter d’être tondu tous les 6 mois car trop emmêlée !!!
Ces soins d’entretien et d’hygiène sont indispensables pour assurer une bonne santé à votre chat. Ne les
négligez pas, et voici pourquoi :

POURQUOI TOILETTER SON CHAT ?

Le toilettage du chat est l’occasion d’examiner en détails toutes les parties de son corps et de détecter
au plus tôt tout problème éventuel. Grâce à cet examen visuel du toiletteur, vous éviterez toute anomalie
mineure d’évoluer vers des complications sérieuses, en prenant en charge le problème dés son  apparition.
Le toilettage permet de maintenir un bon niveau d’hygiène de votre chat. Celui-ci se sentira plus à l’aise
en étant parfaitement propre. Le toilettage prévient de nombreuses maladies et infections, causées par exemple par les boules de poils dans l’estomac à force de léchage, par des griffes trop longues,… etc.
Le toilettage habitue votre chat à être manipulé. Cette habitude pourra s’avérer salutaire lors de vos rendez-vous chez le vétérinaire ou lorsqu’il faudra administrer des médicaments à votre chat, comme des gouttes dans les oreilles par exemple.

Le Brossage

Le principal intérêt du brossage est d’éliminer les poils morts. Au cours du léchage, le chat peut ingurgiter des poils. En général, il les régurgitera sous formes de boules de poils. Mais si la quantité de poils absorbée est trop grande, les boules peuvent se bloquer dans l’appareil digestif et provoquer des vomissements, de la constipation ou une toux sèche. Un brossage régulier est donc vital pour prévenir ces complications.
Le deuxième avantage du brossage est son aspect préventif. L’examen attentif de votre chat lors du brossage permet de surveiller sa santé. En effet, pendant le brossage, les mains parcourent tout le corps du chat et peuvent détecter l’apparition tout le corps du chat et peuvent détecter l’apparition de grosseur, blessure ou irritation.
On peut aussi détecter la présence de puces ou de tiques, parfois cachés sous les orteils, derrière les
oreilles ou sous la queue et qui n’auraient pas pu être trouvés autrement.
Enfin, le brossage et l’effet massant de la brosse apportent en général un grand confort à votre chat.

L’Entretien des Griffes

Ne pas entretenir les griffes d’un chat d’intérieur, c’est risquer qu’elles deviennent trop longues, qu’elles se retournent et au pire des cas, s’incarnent dans les coussinets.
Tailler la pointe des griffes est donc nécessaire.

Le Soin des Oreilles

L’examen des oreilles est essentiel pour détecter toute infection éventuelle. Si vous identifiez la présence d’un matériau brun-noir au fond de l’oreille, il peut s’agir de la gale auriculaire. Contactez immédiatement votre vétérinaire. Faites de même si les oreilles paraissent enflammées ou sentent
mauvais.

Le Nettoyage des Yeux

Nettoyer les tâches d’écoulement autour des yeux relève essentiellement du confort et de l’esthétique.

Le Lavage, Séchage

Si un bain tous les 6 mois peut suffire aux chats à poil court, des bains plus fréquents, entre 1 à 3 mois, sont nécessaires aux races à poil long ayant tendance à huiler.
Le bain permet un nettoyage plus en profondeur que votre chat peut avoir du mal à effectuer lui-même.
D’avantage de poils morts seront éliminés mais aussi des poussières, boue, particules étrangères et
parasites.

 

 

Maintenant que vous savez pourquoi vous devez faire toiletter votre chat, pensez à le confier à une professionnelle du toilettage qui est formé pour le manipuler en douceur et lui apporter tous les soins dont il a besoin.

 

 

 

 


Le samedi 18 décembre 2017, la séance Photos de Noël gratuite a eu lieu au salon pour tous les clients disposant d’un forfait  4, 6 ou 8 semaines.

Un cadeau de fin d’année que 13 de mes petits abonnés ont adoré ♥♥♥

Hoky

Alex

Lola

Héra

Nikita

Filou

Floupy

Easy

Bidule

Lilou

Troy

Maxou


Ouverture le lundi

Afin de satisfaire certains clients qui ne peuvent pas emmener leur chien aux heures d’ouverture habituelles,

le salon sera ouvert un lundi par mois de 14h00 à 18h30

Si vous êtes intéressé, appelez-moi afin de prendre rendez-vous les :

  • Lundi 3 avril 2017
  • Lundi 15 mai 2017
  • Lundi 12 juin 2017
  • Lundi 3 juillet 2017

 


SEANCE PHOTOS DE NOËL

Une séance photo a eu lieu chez La Truffe Qui Brille le samedi 17 décembre 2016. Vous étiez nombreux à venir. Un cadeau de fin d’année qui vous a fait plaisir. Un bon moment de partage et de rigolade avec vos compagnons.

 

 

 


L’EPILLET QUI MONTE… QUI MONTE…

 

épillet

UN DES DANGERS DE L’ETE

L’épillet est la partie supérieure de la tige de certaines graminées. Les glumelles qui le composent permettent son accrochage et sa progression dans les poils de votre chien jusqu’à se planter dans la peau ou dans différentes muqueuses. Les races qui paient le plus lourd tribut à ce “parasite végétal” sont principalement celles à oreilles tombantes et à poils bouclés.

L’épillet s’accroche le plus souvent sous l’oreille. Retenu par les boucles ou les touffes de poils et par simple cheminement mécanique, il s’engage dans le conduit auditif. Là, les poils, que l’on n’a pas pris soin de retirer, favorisent incontestablement sa progression. Faute d’intervention rapide, l’épillet peut léser, voir rompre le tympan et poursuivre inexorablement sa progression. Il provoque un catarrhe aigu, extrêmement douloureux pour l’animal.

Le premier symptôme est la douleur générée par la présence de l’épillet : le chien penche la tête, la secoue, se gratte afin de retirer ce corps étranger. Mais ses efforts, loin d’être couronnés de succès, risquent plutôt de faciliter le cheminement de celui-ci.

INTERVENIR RAPIDEMENT

La seule solution, en pareil cas, est de se rendre aussi vite que possible chez le vétérinaire, pour qu’il retire l’épillet. Après l’avoir visualisé, le praticien saisira celui-ci à l’aide d’une pince crocodile. Il arrive parfois, qu’il faille recourir à une tranquillisation pour faciliter l’extraction. Une fois l’intrus extirpé, un traitement anti-inflammatoire sera administré par le vétérinaire afin de calmer l’inflammation qui peut être intense si l’épillet a séjourné longtemps dans le conduit.

L’EPILLET BALADEUR

L’épillet ne se loge pas exclusivement dans l’oreille du chien. Il se niche parfois sous la peau, entre les coussinets plantaires, créant abcès et fistules sur son passage. Inhalé, il chemine dans les voies bronchiques et atteint le poumon qu’il traverse. En général, l’épillet est repéré dans les cavités nasales par les saignements qu’il provoque.

On a même décrit, mais fort heureusement de manière exceptionnelle, des localisations d’épillets qui avaient cheminé dans la vulve des femelles ou dans le fourreau des mâles. Le seul remède alors fut l’intervention chirurgicale.

La meilleure des préventions de l’épillet reste un toilettage soigné des races à risques lorsque vient l’été.

Et après chaque promenade, pensez à vérifier les oreilles et les coussinets de vos animaux !